lundi 2 novembre 2009

Sawndterview N°9 : Albin Serviant, le CEO de Mxp4...

A force d'en parler, autant laisser la parole aux intéressés ! Albin est le CEO de mxp4 depuis juste un an et il a réussi le décollage que la société peinait à faire jusqu'ici...
Albin était auparavant le CEO de Zaoza France -une start-up mobile, intégrée au groupe Universal-, et préc
emment le directeur Marketing de Musiwave, une société pionière dans les services de musique sur Mobile. Albin a occupé de nombreuses responsabilités dans les directions marketing de Pepsi, Liberty Surf. Albin est diplomé de L'Essec.



Albin, dans quel état te semble le monde de la musique en ce moment?
En pleine effervescence! la musique n'a jamais été autant écoutée, et aussi facilement accessible.
C'est plus une crise du format de consommation, qu'une crise de l'offre ou de la demande qui progressent de façon exponentielle grâce notamment aux nouvelles technologies, aux nouvelles de forme de distribution de la musique.
La demande reste très forte et les attentes de consommation évolue : en témoigne, l'énorme succès de jeux tels que Guitar Hero, RockBand et celui prévisible de DJ Hero bientôt commercialisé par Activision; ce succès souligne une grande appétence pour les nouveaux modes de consommation de la musique. Les consommateurs ne paieront plus pour un format qui a ... 20 ans? et paieront pour un service digital le jour où l'expérience sera enfin au niveau. Les ventes sur le mobile baissent compte tenu de l'échec des différents intervenants (opérateurs, constructeurs, majors & aggrégateurs) à se mettre d'accord sur une ergonomie d'utilisation satisfaisante.

 La relation fan & artiste, elle, n'est pas du tout en crise et plusieurs projets dans le domaine me semblent très prometteurs, parce que directement monétisables. La mort de Jackson semble démontrer très simplement l'importance de la base fan et sa valeur commerciale passé, présente et à venir.

Pour les maisons de disque, tu penses que le business va s'améliorer ou se dégrader?
La situation va se dégrader sans aucun doute. J'ai eu la chance de pouvoir rencontrer plusieurs patrons de majors, de labels, des directeurs techniques, des responsables nouveaux médias, des chefs de produit, ... Je constate un désarroi croissant et encore trop de querelles de chapelle dans les maisons de disques entre directeur de labels, A&R, responsable nouveaux médias, commerciaux, responsable D2C, responsable partenariats ... qui ont du mal à parler d'un seul et même langage.
Aussi, le départ de beaucoup de managers seniors fragilisent ces organisations qui manquent maintenant de focus.

Quel est leur plus gros défi à relever en ce moment? 

La compréhension des nouvelles technologies, des nouveaux modes de distribution & promotion pour réinventer le mode de consommation de la musique, pour donner de la valeur d'usage, condition sine qua non pour établir des business models fiables.
Les patrons de maison de disque devraient trouver leur inspiration dans la crise que le jeu vidéo a connu dans les années 90.
Que doit on tirer comme conclusion du succès de format de jeux comme la WII ou encore de jeux comme World of Warcraft? La réflexion sur le contenu doit aller de paire avec une réflexion sur le contenant (la console de lecture).

Tu ferais quoi si tu étais un artiste?
 Je bosserai dur pour proposer de la musique de qualité ... et j'organiserai un dîner avec mes fans :) ...
Mais j'en suis encore loin ...


Quels sont les projets, les start-up qui t'intéressent le plus en ce moment (à part mxp4 of course)?
 Rien à voir avec la musique a priori, mais les services de géo-localisation mobile m'intéressent beaucoup en ce moment. Le potentiel est énorme et les services potentiels ont une vraie utilité que les consommateurs sont prêts à rémunérer, notamment sur des problématiques de sécurité.
Sinon, je regarde de près tous les projets en cours de développement autour des fan bases et de la collecte de leur données.


Comment vois tu l'offre musicale évoluer dans les années qui viennent?
Encore plus d'exclusivité. Encore plus d'intimité & d'interactivité entre l'artiste et le fan. Je sors du film documentaire This Is It (Michael Jackson). Passé les intentions voyeuristes du public, il y a là un témoignage exceptionnel sur un artiste en plein processus créatif. Je serai allé au concert à Londres, j'aurai vu le film au cinéma, j'aurai acheté le DVD ... sans parler du Black Fedora, du gant et des chaussettes blanches ;) ... je suis sûr que ce ne sera pas le dernier document du genre.

 Le dernier Music Report de Mark Mulligan (Forrester Report) est très intéressant à ce titre ! Il prône une vision de la musique tout entière consacrée aux besoins & aux demandes du consommateur final. Un mode de consommation tourné autour de l'interactivité, de la personnalisation de la musique, du ludique et de l'échange sur des réseaux sociaux.


Quels sont les musiciens qui te semblent les plus innovants en ce moment?
Black Eyed Peas sans aucun doute. Au delà de la musique qui se renouvelle avec succès, Will.am semble avoir une appétence pour les nouvelles technologies sans limite. La stratégie autour du nouvel album consiste à innonder le marché de remixes rares avec différents featuring sur chacun des singles; aussi, plusieurs projets autour de nouvelles technologies vont voir le jour très prochainement ... à suivre ...

Tu peux nous dire où en est mxp4, en quelques mots?
 Comme beaucoup de start-up et malgré une superbe technologie, mxp4 a eu du mal à trouver sa voix pendant les 2 premières années. Depuis le début de l'année, nous passons maintenant à des applications marketing & commerciales: les premiers artistes adoptent la technologie et non des moindres : David Guetta, Britney Spears, P!nk, Pet Shop Boys, Christophe Willem, Lily Allen, Bebe, Passion Pit, Basement Jaxx, Calvin Harris, ... nous signons les premiers accords avec des labels (Motown sur Michael Jackson cet été, Ministry of Sound, Universal au Canada et aux US) ... nous discutons avec des marques, des agences de pub et des portails média ... en résumé, l'horizon s'éclaircit même si tout n'est pas joué dans le contexte actuel qui impose un focus particulier sur la user experience et les business models à inventer.
Les récentes annonces d'Appel sur iTunes LP ou encore CMX (Projet concurrent des majors) valident la vision stratégique de la société autour d'une musique qui se consommera dans le futur en mode interactif pour nourrir la relation fan - artistes avec du ludique, de la personnalisation, du remixing grand public et de l'échange.

Vous serez au Midem?
Oui, j'ai la chance d'avoir été sélectionné pour mxp4 comme speaker pour un des panels sur les nouvelles applications musicales.



Very good luck Albin ! 

3 commentaires:

Michael a dit…

thank You !

Mike

clement a dit…

Merci pour cette ITW

Stan a dit…

Concrètement, quels seront les usages du mxp4 ?

Enregistrer un commentaire