lundi 26 octobre 2009

SawndTerview N°6 : Christophe Waignier, ancien patron de Sony-BMG

Christophe Waignier a un regard intéressant sur le monde de la musique et Internet. Longtemps responsable des nouveaux médias chez BMG au niveau européen, il est finalement devenu le DG France de ce label, 4 ans durant.
Plus récemment, Christophe a conseillé de très grands groupes sur le développement de stratégies permettant de ne plus vivre Internet comme une menace, mais plutôt comme une opportunité. Il développe également un salon qui sera -entre autre- largement consacré à ce thème, le Fundamental Interaction Forum.




Christophe, dans quel état te semble le monde de la musique en ce moment?
Objectivement les indicateurs sont toujours au rouge,le physique poursuit sa descente aux enfers,le 'numérique download' poursuit son développement mais cette croissance à tendance à se tasser (sauf peut être en France qui sans doute bénéficie d’un phénomène de rattrapage). Le live semble aussi souffrir de la crise économique.Les seules activités qui semblent bien marcher sont pour les majors :
1)    L’agrégation des contenus pour des deals de « bundle » avec les marques ou la musique est donnée aux consommateurs,
2)    La négociation de grosses avances sur recettes pour les services musicaux en ligne.
Les Artistes semblent inquiets pour leur avenir et ne semblent plus avoir confiance dans un système en perte de vitesse.


Tu penses que le business va s'améliorer ou se dégrader?
Difficile de savoir aujourd’hui  mais je pense que l’on sera fixé d’ici un an ou deux …


Pourquoi?
Nous sommes à la croisée des chemins entre un vieux modèle qui s’éteint doucement (l’achat de musique à l’acte) et un modèle qui n’a pas encore fait ses preuves (l’accès à un service illimité payant) faute de consommateurs prêts à payer.
Les services en ligne sont de plus en plus performants (Spotify, Lala, Ilike, Deezer, Pandora etc …) Mais aucun n’a encore vraiment convaincu le consommateur de payer pour l’accès même si ces derniers sont d’énormes succès d’audience sur leur service gratuit.
Je pense que tout le monde s’accorde pour reconnaître que la publicité n’est pas une solution viable sauf le consommateur qui lui la plébiscite !
Si le consommateur n’accepte pas de payer un peu cela va être vraiment la fin d’un cycle …


Quel est le plus gros défi à relever en ce moment?
Faire accepter au consommateur que la musique à un prix notamment quand elle est associée à des services numériques intelligents (recommandations, accès n’importe ou, n’importe quand sur n’importe quel device etc. …)


Si tu étais une major que ferais-tu?
J’irai beaucoup plus vite dans l’apprentissage de nouveaux savoirs faire marketing (Réseaux sociaux, outils à la disposition des Artistes pour publier facilement en ligne, analyse de l’audience Web et du buzz autour de leurs Artistes, etc. .)Je crois qu’ils ont encore beaucoup de retard et que les start-up font toujours mieux qu’eux et plus vite. Je miserais beaucoup sur la connaissance des consommateurs et des communautés autour de mes Artistes. J’investirais dans une plateforme technologique me permettant d’être l’acteur incontournable en matière de diffusion de contenus numériques partout dans le monde,en matière de perception de toutes les formes de recettes possibles et en matière de gestion de l’ensemble des droits etc. .) J’utiliserais toutes ces données pour consolider un savoir unique que je valorisais auprès des Artistes

Et si tu étais un artiste?
Je ferais de la bonne musique car c’est toujours l’essentiel. Je ne mettrais pas tous mes droits au même endroit pour le moment (en gros les majors pour le physique dans les territoires où ils s’investissent vraiment et le numérique dans des labels digitaux). Je deviendrai un « pro » des réseaux sociaux et je créerai beaucoup de contenus numériques que je publierai de façon spontanée et régulièrement
Je ferai des concerts … Je collaborerais plus avec les marques qui cherchent elles aussi de nouvelles façons de se mettre en scène.


Quels sont les projets, les start-up qui t'intéressent le plus en ce moment?
J’aime beaucoup ce que fait kyte.tv aux US.Ils permettent la publication de contenus vidéo d’une manière ultra-simple sur n’importe quelle plateforme numérique et n’importe quel device.
J’adore l’équipe de Pandora, ce sont vraiment des passionnés, qui croient en ce qu’ils font même si leur projet est un peu fou. Il y a aussi Ning qui me plait bien et qui peut être un outil communautaire très efficace pour les Artistes. Et, bien entendu, je suis un fan depuis le début de MXP4 !!!


Tes sites préférés ?
En ce moment je passe du temps sur les sites communautaires pour les médecins.
Un modèle du genre c’est Sermo aux US. Et oui ça bouge dans le médical … ahaha !


Si tu devais reprendre ta carrière au début, tu ferais quoi?
J’aurais fait mes études à Berkeley et j’aurai vendu mes parts chez Google et j’investirai dans le crowd-sourcing.


Quels sont les musiciens qui te semblent les plus innovants en ce moment?
Je n'ai pas trop regardé ces derniers temps …


Parle nous un peu du FIF !
Le FIF est un événement que je monte, avec le soutien du Secrétariat à l’Economie numérique et le Ministère de la Culture. Le principe est de rassembler pendant 2 jours (début Juin) toutes les industries des médias (Presse, TV, Radio, Web etc. …) Et des contenus (Musique, Cinéma, Production audiovisuelle, Livres etc. …) autour des enjeux communs de transformation numérique.

L’ensemble de ces Industries font à la base les mêmes métiers (Producteur, Editeur et Diffuseur) et font face aux mêmes difficultés.
L’éditorial des 2 jours tournera autour de 5 Objectifs ;
1)    Mieux comprendre les tendances technologiques pour les 5 à 10 ans à venir
2)    Mieux comprendre les tendances d’usage et les nouveaux consommateurs
3)    Identifier les nouveaux savoirs faire pour maîtriser son métier de producteur,d’éditeur et de diffuseur dans l’écosystème numérique
4)    Mieux comprendre les enjeux en matière de business models
5)     Partage d’expérience en matière de management de la transformation et de l’innovation (aller voir ce qui se passe dans d’autres secteurs)
Il y aura des intervenants de grande qualité et la plupart viendront de l’Etranger
Voilà en gros …



Merci Christophe et good luck pour le FIF !

1 commentaires:

Anonyme a dit…

phone number lookup

Enregistrer un commentaire