mercredi 7 avril 2010

Start-up: tendance du début de l'année 2010

Angel investors shy away from biotechNous avons récemment été approché par la rédaction d'un grand journal économique français qui prépare un dossier sur le capital-risque et les start-up. L'occasion de faire un point et de regarder quels sont les thèmes des entreprises de l'internet et des investisseurs les plus en vogue ces temps-ci... 
Après quelques coups de fil à droite à gauche, (quelques investisseurs privés et deux fonds) on se fait rapidement -au doigt mouillé- une idée finalement assez précise de ce que font les entrepreneurs, mais plus encore de ce qui intéresse les investisseurs. 

Voici donc les 6 sujets du moments.

1° Les communautés verticales : Plus de place pour recréer un twitter ou un Facebook, en revanche, faire une communauté chasse pêche et tradition, ou collectionneurs de capsules de bouteilles reste largement prisé. Un dossier sur 6 ou 7 semble être de cette nature. 
2° Tout ce qui touche au "marketing engagement" et au renforcement des communautés de marque. Plusieurs études américaines ont pointé qu'il s'agissait du premier centre d'intérêt des directions marketing aux USA (la data arrive juste après). Les sociétés qui savent donc activer des communautés, les impliquer sur des sujets (comme eyekadigicompanion et mxp4 par exemple) sont au coeur du sujet. De façon plus périphérique,  il semble y avoir une effervescence de start-up offrant des solutions complémentaires à Twitter, Facebook et consors pour la gestions de communautés. 

3° Le sport : C'est une nouveauté. Il a une grosse demande et finalement assez peu d'acteurs sur Internet. Le premier Européen -Eurosport.com- est 7ème audience mondiale. Les investisseurs réalisent qu'il n'y a que peu de commautés spécialisés en B2C et encore moins en B2B. Les dossiers sérieux sont donc recherchés, particulièrement au Royaume Uni. 

4° Les produits électroniques : Il y a seulement deux ans, plus aucun investisseur ne voulait entendre parler d'un produit electronique. Trop compliqué, trop capital intensif (R&D qui coûte cher). Or nombre de start-up développent des produits, dont l'ingénieurie finale et la production est faite en Chine. Nous avons été capable d'en dénombrer pas moins de 5 dans notre proche entourage. C'est dire si l'évolution est notoire par rapport à quelques années en arrière où l'on en trouvait aucune... les Nabastags (pas un franc succès mais bon), Coyote et autres Sonos ont ouvert la voie. 

5° Il y a un effet de Hype sur l'e-commerce 2.0, c'est à dire des plateformes qui permettent aux internautes de viraliser un produit à vendre avec des fonctions communautaires puissantes, puis de permettre de l'acheter (et finalement, dans sa capacité à créer le buzz, ventes-privés fait partie de cette catégorie non?). Ce type de dossier reste assez rare et est particulièrement recherché dans le monde anglo-saxon. Moins en France. 

6° En France, la data commence tout juste à devenir un centre d'intérêt, soit une vraie différence avec les Etats-unis ou plusieurs fonds se sont spécialisés dans la data ! L''initiative Data.gov de Barak Obama, n'est certainement pas étrangère à cette évolution. Le fait est qu'il n'existe que peu de start-up dans ce domaine, à l'exception de la bien nommée Captain_Dash

pour finir, quelques observations, 
- Les investisseurs sont tous à la recherche du bon dossier greentech -en dehors des opérateurs solaires ou éoliens, reposant sur des distortions de marchés dûes à la régulation-, mais c'est comme le renard blanc... beaucoup en ont entendu parler et très peu l'on vu. 
- La biotech, fait un retour assez marqué, aidée par des très bons exits, effectués par une poignée de fonds spécialisés. 
- Le mobile est entre deux eaux. 
- Les jeux sont toujours bien considérés, particulièrement le casual gaming, mais sans doute un peu moins que l'année passée. 



- Les questions de développement durables et de gouvernance semblent avoir également contaminé les investisseurs... Beaucoup recherchent activement des start-up dirigés par des femmes ! avis aux amatrices. 
- Enfin, il n'y a pour l'instant que peu de dossiers dans le domaine de la musique. Cela ne veut pas dire que ça ne changera pas !

4 commentaires:

Anonyme a dit…

merci pour ce post plus qu'instructif. est il possible d'avoir votre email.
jean-Christophepratt at gmail.com

Anonyme a dit…

et la géolocalisation dans tout ça?

Anonyme a dit…

Bonjour,
Cet article est très intéressant, en parlant de géolocalistaion que pensez vous de yokoro.fr, c'est un site qui permet de proposer ses services près de chez soi grâce à un système de géolocalisation. C'est vraiment pas mal, ça serait intéressant d'avoir des avis sur ce type de site gratuit, et réellement utile contrairement à de nombreux site qui marche pourtant très bien.

Anonyme a dit…

phone number lookup

Enregistrer un commentaire